Eau

Les membres de l’industrie canadienne des sables bitumineux veillent à utiliser l’eau de façon responsable et attribuent beaucoup de valeur aux ressources d'eau douce de l’Alberta.

L’industrie canadienne des sables bitumineux est leader dans la recherche et l’instauration de techniques visant à maximiser le recyclage et à utiliser de l’eau souterraine saline ou d’autres sources d’eau non potable, comme solution de rechange à l’eau douce.

Les opérations d’extraction des sables bitumineux recyclent plus de 80 à 95 pour cent de l’eau qu’elles utilisent.

Utilisation de l'eau en Alberta


 
Source: Alberta Environment & Parks

Pour l’extraction minière, de l’eau tiède est utilisée pour séparer le bitume du sable et de l’argile.  Pour le forage in situ, l’eau sert à produire de la vapeur pour chauffer le réservoir et permettre au bitume de s’écouler vers les puits de production. Les usines de valorisation utilisent également de la vapeur pour le traitement du bitume et des produits pétroliers ainsi que pour produire de l’électricité. Aussi, l’eau sert au forage et à la réalisation de puits in situ, de même que dans les camps de travailleurs, pour toutes les activités liées aux sables bitumineux. En moyenne, les activités in situ utilisent 0,21 baril d’eau douce pour chaque baril de bitume produit. Pour sa part, l’extraction minière nécessite 2,5 barils d’eau douce, en moyenne, pour chaque baril de bitume produit. Source: ACPP 2016.

D’où provient l’eau?

L’eau provient de sources d’eau douce (eau de surface, eau souterraine non saline) ou non (eau saumâtre, eau souterraine saline, eaux municipales usées). Les projets d’extraction minière requièrent de l’eau douce car la salinité des sources « autres » nuit au procédé de séparation et entrave la remise en état des bassins de décantation. Les besoins en eau sont élevés au début d’un nouveau projet minier, mais les mines gèrent plus efficacement leur consommation au fil du temps.

Contrôler l’utilisation de l’eau

Au cours des deux dernières décennies, l’optimisation de l’utilisation de l’eau a permis d’accroître la récupération du bitume, sans augmenter proportionnellement l’utilisation de l’eau douce. On s’attend à ce que cette tendance se poursuive dans le futur.

Afin de réduire davantage leur consommation d’eau, les producteurs utilisent de l’eau saumâtre ou de l’eau souterraine saline (eau souterraine d’un aquifère profond, impropre à la consommation ou à l’agriculture) au lieu de l’eau douce.  Pour certain projets in situ, l’eau douce est entièrement remplacée par de l’eau de source autre. Le projet de sables bitumineux Jackfish, de Devon Canada, n’utilise que de l’eau saumâtre pour produire la vapeur nécessaire à la séparation du pétrole et du sable.

Habituellement, le traitement de l’eau produit une petite quantité d’eau usée qui est injectée dans une profonde zone approuvée d’évacuation, ou transportée vers une installation de traitement des déchets approuvée. Le projet MacKay River de Suncor a apporté des changements à ses installations de traitement des eaux afin de réduire davantage la quantité d’eau usée produite. Cela démontre qu’il est possible, pour l’industrie des sables bitumineux, de recourir à un système ne produisant aucun rejet liquide (Zero Liquid Discharge ou ZLD). Un tel système présente de nombreux avantages, comme la possibilité de recycler plus de 98 pour cent de l’eau utilisée par une installation.

Réglementation

L’Alberta Energy Regulator encadre l’utilisation de l’eau faite par l’industrie. Tous les utilisateurs d’eau doivent produire une demande pour détourner de l’eau douce de sa source première.  Les allocations d’eau visent à conserver les eaux de surface et souterraines de l’Alberta.

Chaque industrie doit faire une demande de permis d’utilisation de l’eau et le gouvernement accorde des allocations en conséquence. En 2014, l’industrie des sables bitumineux représentait environ huit pour cent de toutes les allocations d’eau provinciales. Dans les faits, cette eau n’est pas entièrement utilisée. En effet, l’industrie des sables bitumineux utilise moins du tiers de son allocation annuelle totale.

Domaines prioritaires

La consommation d’eau est un volet important de l’exploitation des sables bitumineux. Les membres de l’industrie cherchent à réduire leur consommation d’eau et à intensifier le recyclage de l’eau sur les sites d’extraction minière et de forage in situ. Les activités industrielles se déroulant sur les terres peuvent avoir un impact sur la qualité de l’eau. Il faut gérer avec soin l’exploitation des sables bitumineux, afin d’éviter de nuire à la qualité des eaux de surface (rivières, ruisseaux, lacs, étangs et autres sources d’eau douce) et des eaux souterraines.

Innovation

L’Alliance canadienne pour l’innovation dans les sables bitumineux (COSIA) regroupe des producteurs de sables bitumineux qui cherchent à accélérer l’amélioration de la performance environnementale de leur secteur, grâce à la collaboration et à l’innovation.

Découvrez-en davantage à propos de certaines des technologies que sont en train d’élaborer les membres de la COSIA dans le cadre du domaine environnemental prioritaire que constitue l’eau:

PARTAGER