Bassins de décantation

L’Alberta est en train d’élaborer des technologies qui vont accélérer la transformation des résidus en terres remises en état, de sorte que la zone visée puisse recevoir un certificat de remise en état et être restituée à la province.

Le système de barrage et de digues aménagé, qu’on appelle bassin de décantation, est présent dans de nombreux types de mines à ciel ouvert partout dans le monde. Une fois dans le bassin, les solides se déposent dans le fond, et l’eau composant la couche supérieure de trois mètres (9 pieds) est recyclée.

Les bassins de décantation permettent aux exploitants des sables bitumineux de recycler entre 80 et 95 % de l’eau douce qu’ils utilisent pour leurs opérations minières, réduisant ainsi les prélèvements d’eau douce dans la rivière Athabasca et d’autres sources. 

Les bassins de décantation présentent un certain nombre de défis: 
  • Résidus fluides : cette combinaison d’eau et d’argile va prendre des décennies à s’amalgamer et à sécher, ce qui peut retarder la remise en état. Même après des années, les résidus liquides peuvent conserver leur consistance épaisse, et il peut s’écouler 30 ans avant qu’ils se séparent. Les nouvelles technologies raccourcissent le délai de durcissement.
  • Qualité de l’eau : parce qu’elle est entrée en contact avec le pétrole durant le processus d’extraction, l’eau restante contient une concentration des substances chimiques toxiques pour les poissons.
  • Faune : on trouve du bitume résiduel à la surface de la plupart des bassins de décantation. Cela peut menacer les oiseaux et le gibier d’eau qui se posent sur ces bassins.
Gestion des bassins de décantation

Le gouvernement de l’Alberta exige de tous les exploitants de sables bitumineux qu’ils adoptent un plan de conversion des résidus fins en paysages qu’on peut remettre en état. En raison de l’impact environnemental des bassins de décantation, l’industrie s’efforce constamment d’accélérer la remise en état.

Le cadre de gestion des bassins de décantation (TMF), qui reconnaît que les bassins de décantation constituent un élément important des activités minières, est une politique détaillée visant à gérer les résidus pré-existants et futurs. On établit des cibles propres à chaque projet d’exploitation, afin de garantir que les résidus fluides seront prêts pour une remise en état dans les dix ans suivant la fermeture de la mine. 

Voici ce qu’exige le TMF:

  • Plans détaillés de gestion des résidus fluides.
  • Éléments déclencheurs, limites et seuils permettant de tenir les exploitants responsables de leurs plans de gestion des résidus fluides.
  • Rapports annuels sur la performance présentés par les exploitants de sables bitumineux.
 

Protection du gibier d’eau

Les exploitants des mines utilisent diverses méthodes pour dissuader le gibier d’eau de se poser sur les bassins de décantation. Cela inclut des canons au propane, des épouvantails, de faux prédateurs et des systèmes de dissuasion activés par radar/laser comme ceux qu’utilisent les aéroports – qui alarment les oiseaux sur le point de se poser. Par ailleurs, les exploitants récupèrent le bitume se trouvant à la surface des bassins afin de réduire les risques si des oiseaux se posent malgré les éléments dissuasifs. Même avec ces précautions, il arrive que des oiseaux se posent et se noient en raison du mazoutage.

Remise en état des bassins de décantation

Les bassins de décantation peuvent appuyer les opérations minières pendant 30 à 40 ans. Afin de s’assurer que toutes les activités de remise en état prévues seront entreprises, le gouvernement exige des garanties financières pour chaque projet minier. Les exploitants des mines d’extraction de sables bitumineux contribuent au Mine Financial Security Program, fonds de prévoyance que gère le gouvernement en vue de la remise en état des terres touchées par les opérations minières. L’argent est utilisé si les exploitants ne mettent pas en œuvre leur plan de remise en état. À ce jour, aucune somme n’a été prélevée dans le fonds, qui continue donc de grossir.

PARTAGER