Marchés et transport

L’augmentation de la production de pétrole brut dans l’Ouest canadien dépend de l’accès à un réseau efficace permettant de transporter ce pétrole vers les marchés du raffinage.

Ce réseau comprend tous les modes de transport : pipelines, train, navires et camions. En 2014, 3,7 millions de barils de brut canadien ont été transportés chaque jour en toute sécurité par des pipelines, des pétroliers et des trains – 2,2 millions de barils (équivalant à environ 135 piscines olympiques) provenaient des sables bitumineux. 

Pipelines

Les pipelines transportent le pétrole brut en toute sécurité depuis plus de 30 ans. Ils constituent le mode de transport le plus efficace pour de grandes quantités de pétrole brut. Toutefois, l’actuelle infrastructure et les projets de pipelines proposés. Une infrastructure limitée réduit la capacité de transport et retarde l’acheminement du pétrole vers les marchés, ce qui nuit à la santé de l’économie – dont dépend fortement notre qualité de vie.

L’actuelle infrastructure de pipelines du Canada est limitée pour ce qui est du transport du pétrole à partir de l’Ouest canadien. L’augmentation de la production canadienne a réduit encore la capacité des pipelines. Au cours des prochaines années, on s’attend à ce que la production de pétrole brut dépasse la capacité des pipelines, ce qui nécessitera des expansions et de nouveaux pipelines pour accéder aux marchés, existants et nouveaux. Divers projets de pipeline sont proposés pour relier l’Ouest canadien aux marchés de l’est du pays – ainsi qu’à des marchés mondiaux en pleine croissance.

Transport maritime

Les pétroliers naviguent régulièrement en toute sécurité le long de la côte ouest du Canada depuis les années 1930. Chaque année, environ 580 millions de barils de pétrole sont transportés en toute sécurité par des pétroliers le long des côtes est et ouest du Canada. L’accès à la mer permet au pétrole brut canadien d’être acheminé jusqu’aux marchés américain et outre-mer. Par exemple, il faudrait 8 à 11 jours pour atteindre les marchés asiatiques à partir des terminaux proposés pour l’Ouest canadien – soit deux jours de moins que ce qu’offrent les concurrents étrangers.

Tous les navires transportant du pétrole brut sont régulièrement inspectés conformément à des normes internationales strictes.

Même si la probabilité de déversement accidentel est extrêmement faible en raison des règlements sur la sécurité, il existe des protocoles d’intervention détaillés. On dispose des ressources suivantes en cas de déversement par un pétrolier:
  • 1,4 milliard de dollars par incident en vertu des conventions internationales et grâce à la Caisse d’indemnisation des dommages dus à la pollution par les hydrocarbures causée par les navires (Canada).
  • Accès à des fonds supplémentaires provenant de l’industrie canadienne du transport maritime.
  • Des forces d’intervention maritime sont certifiées par Transports Canada afin d’intervenir en cas de déversement accidentel (quelle qu’en soit l’ampleur), avec des premiers intervenants formés et l’équipement approprié sur appel – et grâce à des ententes de coopération mutuelle conclues avec d’autres pays. Les forces d’intervention sont intégralement financées par l’industrie. 

Rail

Le transport ferroviaire demeure un élément important du réseau de transport, en offrant aux producteurs la possibilité de se déplacer vers différents marchés en fonction de la demande. De plus, il complète la capacité des pipelines et offre une solution de remplacement pour les marchés non desservis par des pipelines.

Ces dernières années, le transport ferroviaire de pétrole brut a pris de l’expansion comme autre mode de transportation, en réponse à la forte augmentation de la production dans de nouvelles régions, qui a rapidement excédé la capacité des pipelines existants. Durant les six premiers mois de 2015, environ 125 000 barils de pétrole brut par jour ont été transportés par rail. La capacité du transport ferroviaire dans l’Ouest canadien est actuellement d’environ 776 000 barils par jour. 

En 2015, les gouvernements américain et canadien ont pris des mesures pour renforcer et harmoniser les normes applicables à la sécurité ferroviaire. Il est dans l’intérêt des producteurs de pétrole et de gaz, et de tous les Canadiens de toujours transporter les hydrocarbures en toute sécurité – pour que l’industrie puisse continuer à créer des emplois et à générer des avantages économiques. Chaque jour, diverses marchandises sont transportées par rail – grains, produits de consommation, pétrole, produits chimiques et autres matières. Nous faisons tout simplement partie de cet ensemble. Chaque jour, environ 3,8 millions de barils de pétrole sont produits et transportés au Canada, dont environ 160 000 barils sont exportés par rail. Même si ces chiffres peuvent fluctuer, le train et les pipelines sont deux importants modes de transport.


PARTAGER

Connexe

Sécurité du transport

Un certain nombre d’organisations veillent à la sécurité des systèmes de transport du pétrole canadien.