Contribution économique

La diversification des marchés pour la production canadienne de pétrole est vital pour assurer que le Canada reçoit la pleine valeur de ses ressources naturelles.

Quand on examine ce secteur de plus près, on constate qu’il crée un grand nombre d’emplois à l’extérieur de l’Alberta. En fait, plus de 2 000 entreprises canadiennes implantées hors de la province lui ont fourni des produits et des services en 2014. Les biens, les matériaux et les services utilisés pour construire et exploiter les projets d’exploitation des sables bitumineux in situ, les mines et les installations de valorisation proviennent de partout au Canada. De nombreux éléments – camions, jauges, soupapes, pompes, etc. – sont produits dans le centre et dans l'est du Canada.



L’industrie des sables bitumineux emploie actuellement (de façon directe, indirecte ou induite) 514 000 personnes à l’échelle du Canada, et ce chiffre devrait dépasser 800 000 en 2028. Bon nombre de ces emplois seront créés dans d’autres provinces que l’Alberta. 

Selon l’Institut canadien de recherche énergétique (CERI), presque chaque région du Canada a été stimulée par l’exploitation des sables bitumineux, grâce à la création d’emplois et à l’activité économique. Quand on inclut les emplois indirects – p. ex., fournisseurs et services –, les chiffres doublent presque à l’échelle du pays pour les deux années à venir.

Investissements et recettes fiscales

L’industrie des sables bitumineux et ses fournisseurs génèrent des revenus pour les gouvernements grâce, entre autres, à l’impôt sur le revenu des sociétés et des particuliers, aux taxes foncières, aux redevances et à la vente de terrains. Au cours des 20 prochaines années, les membres de l’industrie des sables bitumineux devraient payer 1,2 milliards de dollars en taxes/impôts provinciaux et fédéraux – incluant les redevances. Les gouvernements investissent à leur tour ces revenus dans les infrastructures, les services sociaux et d’autres programmes importants.

Au cours des 20 prochaines années, les exploitants des sables bitumineux – ainsi que leurs fournisseurs et employés – devraient payer : 
  • 285 milliards de dollars en taxes/impôts sur le revenu des particuliers à l’échelle provinciale
  • 464 milliards de dollars en taxes/impôts sur le revenu des particuliers à l’échelle fédérale
  • 490 milliards de dollars en redevances payées aux gouvernements provinciaux 

Qu’est-ce qu’une redevance?

Les ressources naturelles de l’Alberta appartiennent aux Albertains. En échange du droit d’exploiter ces ressources, les entreprises paient une redevance au gouvernement. C’est un pourcentage des revenus générés par la vente du pétrole et du gaz naturel ou, dans certains cas, c’est le gouvernement qui vend lui-même le produit.

Les redevances sont un des moyens par lesquels les producteurs de pétrole et de gaz naturel contribuent aux recettes gouvernementales. Un grand nombre de politiques fiscales gouvernementales visent l’exploration et l’exploitation des ressources naturelles de l’Alberta.

Partenaires pour l’avenir de l’Amérique

Le volume des échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis est le plus important au monde, et l’énergie ne fait pas exception. Ainsi, une augmentation de l’activité économique dans l’industrie des sables bitumineux profite aussi aux Américains. Si les investissements dans les sables bitumineux et leur production augmentent, la demande de produits et de services américains augmentera aussi, ce qui générera des emplois et des revenus au sud de la frontière. Les producteurs canadiens de sables bitumineux font appel à leurs voisins américains pour les services liés à la construction, au génie électrique et à l’équipement. En outre, les montants payés pour le pétrole brut canadien sont largement réinvestis afin de stimuler l’économie nord-américaine.

PARTAGER